Aidez-nous Aidez-nous
Suivez-nous Facebook
Une espèce qui n’a plus le choix d’adaptation est vouée à disparaître.

Darwin

Restauration de la Mangrove de Cap Est, le point le plus à l’Est de l’Afrique.

Posté le 14/02/2014.

Situation en 2009 :

Cette mangrove protégeant le littoral du village d’Ambohidrafia (Madagascar-Région Sava- District Antalaha) sur plus de cinq kilomètres, a été totalement détruite avant 2009 par les habitants qui se servent du bois de mangroviers pour faire du charbon de bois utilisé pour la cuisson du poisson.

La mangrove est essentielle à l’équilibre environnemental des régions littorales pour plusieurs raisons :

  1. Les poissons frayent dans les mangroves qui sont donc essentielles à leur cycle de reproduction.
  2. Les mangroves sont les lieux d’habitats de très nombreux crabes indispensables au nettoyage du littoral et qui servent à la nourriture des populations.
  3. Les mangroves protègent le littoral et donc les villages s’y trouvant contre l’érosion des côtes et contre les cyclones.
  4. Les mangroves constituent l’écosystème terrestre qui a la plus forte capacité à absorber du CO² (plus de quarante fois plus que les forêts tempérées).

Situation en 2014 :

En juin 2009, Graine de Vie a entamé avec les habitants du village d’Ambohidrafia, un programme de restauration de la mangrove de cap est. Ce programme, aujourd’hui terminé, a fourni du travail à douze personnes pendant cinq années. Le responsable de ce groupe continue à être rémunéré pour veiller sur la mangrove restaurée. 70.000 arbres de huit espèces différentes ont été plantés et la construction de clôtures anti-algues a été nécessaire pour permettre aux jeunes plants d’arriver à maturité.

Retour à la liste des news